Forum Bibliothèque Meldiave Univers

TitiRomain

TitiRomain
  • Grade : Bourgeois
  • Messages : 227
  • Réputation : 256/200
  • Inscrit le : 10-05-2016
L'histoire que vous allez lire est un Rôle Play déjà existant mais plus détaillée 

Bonne lecture 


~Chapitre 1~

Personne n’approuvait l’existence réelle de ces pages, les enfants pensaient que ceci n’était qu’une légende assortie de récits passés, tandis que les vieux y croyaient encore et toujours. Toutes ces idées sortaient d’un seul et unique objet : Le livre rédigé par Meldios, qui a fondé ce que toutes et tous voient autour d’eux : la beauté de la nature, le ciel, les ressources, et beaucoup d’autres inventions qui constituent le monde actuel. D’autres personnes, cette fois – ci venant des plus riches, avaient échangé de la monnaie à un vieux fou pour connaître l’emplacement du temple qui contenait les images inscrites sur le papier usé par le temps. Mais aucun habitant de ce monde ne fût capable de trouver ce fameux endroit pendant des décennies. Et pourtant.

Se promener dans Meldiave est une activité favorite pour beaucoup de gens que le passe-temps a été inscrit dans des enluminures. Un villageois passe souvent dans une rue déserte, rien ne change, juste ses pas font du bruit, mais rien d’autre n’est vivant autour de lui. Il marche, quand soudain. Il voit un mur très abimé, alors que celui-ci n’a jamais été touché une fois. L’homme essaye donc de replacer un bout du mur… mais les choses ont empiré ; une partie du mur s’effondre, et laissa place à un passage plus que mystérieux. Il faut alors faire un choix ; descendre en empruntant les escaliers à peine découverts, ou partir vite et signaler au chef de la ville cette rue afin qu’elle soit examinée de plus près. Mais la curiosité l’emporta, et il finit par descendre les marches à moitié couvertes d’herbe et de moisissures avec le temps. Il a à peine le temps de poser son pied dans le chemin qu’une trappe s’ouvre au-dessous de lui. Il est toujours conscient. Et heureusement, car il vient de faire connaissance avec le livre oublié des jeunes de Meldiave… Mais peut-être qu’il aurait pu tomber entre de meilleures mains. En effet, après avoir contemplé quelques pages du livre, il prend une page vierge et se met à dessiner un monde… à son image. Si quelqu’un de sage aurait été à côté de lui, il lui aurait sans doute empêché de marquer en quelques coups de crayon des créatures sans cœur, sans couleur, sans pitié ; ses monstres prenaient vie petit à petit, envahissant la ville médiévale. Il faut agir avant que les rues soient envahies. Une personne est toujours qualifiée pour gérer ce cataclysme qui sera bientôt être considéré comme une terreur à grande échelle s'il n’est pas arrêté...
-          Maitre ӍӘӏɊᴉȮŠ, je vous en prie, envoyez-moi battre ses créatures qui ne font qu’envenimer la situation dans laquelle se trouve Meldiave…
-          Vas-t’en donc combattre… ces personnes… sans cœur…

Le pantin envoyé par son mystérieux maître se met alors à sortir son épée en un coup de vent, commence à faire couler le sang. Il est aussi conscient que le livre est quelque part dans la ville. Rien n’est difficile ; son but est de récupérer le livre, et de le reposer dans le temple. Rien de plus simple. Pendant que le grand bout de métal taillé rentre dans le corps des ennemis, quelque chose constitué de pages tombe du ciel. Celui-ci vient d’être éjecté par une force venant du temple. En un coup, un vent violent s’abat sur la ville, tellement que toutes les mauvaises créatures sont emportées loin, très loin. Le pantin prend le livre, cour à l’emplacement indiqué par les curieux des petites ruelles, et s’approche de l’entrée. C’est si sombre, que la moindre étincelle était la bienvenue. Le socle qui accueillait les pages est droit devant « l’envoyé ». Le pantin se précipite alors sur celui-ci, pose le livre, et repense à ce que lui avait son chef : « Tout effet… créé par… le roi de la… terreur… sera annulé… ». Une minute, il ne se passe rien. Cinq minutes, il ne se passe toujours rien. Sixième minute, un vacarme abominable commença, élevant les murs encrés dans la terre à la surface ; à ce moment-là, un monstre surgit du coin le plus sombre de la salle du livre : C’était Wilfro, la terreur de Meldiave. Le pantin cour prendre le livre, mais il est trop tard : le monstre a déjà séparé les pages de la couverture…

-          J’en suis sûr que c’est ce vieil imbécile de ӍӘӏɊᴉȮŠ qui t’a envoyé… Nous nous reverrons sûrement un jour, en attendant, toutes les images sont éparpillées ailleurs, dans d’autres mondes.
En un temps très court, Wilfro s’empare de la page permettant de contrôler les ténèbres, se transforme en créature au corps visqueux, orné de taches noires, et disparaît en un clin d’œil, avant que nul ne puisse réagir. Tout le monde était apeuré par ces évènements qui se sont déroulés d’une telle rapidité… Un en particulier se mit à crier le nom du démon des ombres. Il veut le tuer, car cette créature ne devait, oh grand Dieu ne jamais réapparaitre. Jowee s’approcha du pantin et lui tendit sa main ; une aventure débuta pour les deux hommes. Le début d’une grande marche vers la victoire.

TitiRomain

TitiRomain
  • Grade : Bourgeois
  • Messages : 227
  • Réputation : 256/200
  • Inscrit le : 10-05-2016
Bonjour voici la suite du Rôle play, bonne lecture :

Chapitre 2 : L'arrivé à Armanéthos

Wilfro, pour éparpiller les pages du livre avait ouvert de grands portails. Ceci mener dans d'autres dimensions où certains dieux n'existait qu'en cette endroit. Jowee et
le pantin sautèrent dans l'un de à la recherche d'une page.Ils arrivèrent tout deux dans une ville au milieu d'un désert.
Meldios prit la parole : "Jowee, toi qui veut m'aider, bienvenue dans une des dimensions de l'univers. Tu te demandes comment cela se fait que plusieurs dimensions existent. Je vais t'expliquer, il existe autant de dimension que de choix
important. En effet, les Hommes peuvent en forger, il suffit qu'il est le choix entre deux propositions crutial pour la vie pour qu'une nouvelle dimension se créer. Ici, à Armanéthos, j'apparais
sous la forme d'un animal au corps d'humain. La page est détenu par un monstre ayant une aura puissante, je pense qu'elle appartient à Diaves. Je ne peux plus utiliser mon pouvoirs de télépathe,
je suis... trop ...... fatigué. Bonn....hanceeee"
A ce moment là, le pantin expliqua que Meldios lui avait dit que le déteneur de la page était une personne qui perturbait le quotidien des gens de la dimension.
Ils partirent donc à la recherche de ce trouble fête. En marchant dans une rue étroite, ils tombèrent sur un souk, ici ils allaient pouvoir interrogé les personnes.
Jowee vu plusieurs gardes, ils avaient tous des lances sauf un qui avait deux épée. Jowee ce dit qu'il serai judicieux de leur demander à eux.
"Bonjour, s’exclamât Jowee, savez-vous si il se produit des choses anormal dans votre ville ?" Aucun soldats ne répondit. "Et oh je vous parle ! " Les soldats regardent les personnages,
"nous veillons sur la ville, rien d'anormal est à signaler grâce à nous ! " s'exclamèrent tous ensemble. "Vous, voyageurs ! Pourquoi nous avoir demandé cela ?! Voulez-vous semer le chaos chez nous ?!".
Les soldats se mirent à 8 autour des héros, pointant sur eux leurs lances .
"Avancez !" lança l'un d'entre eux " Vous en voulez à notre cité, nous nous défendrons ! Moi et mes camarades vous ôteront surement la vie. Mais avant, vous justifierez vos violences sur notre peuple devant les Raons !"
-"Mais qu'est-ce qu'un Raon ?" se demanda Jowee.
-"Les Raons,c'est moi et les 5 personnes les plus importantes de la cité qui en faisons parti" répondit le soldat au doubles épées. "Je suis l'élite des militaires du pays, nous représentons la justice et nous sommes au service de notre pharaon" ajouta-t-il.
A l'écart, Jowee parlant à lui-même " Je trouve cette cité bien étrange. Je n'avais jamais vu une cité avec autant de militaires. Qu'est-ce que ça veut dire ?! Que je vais vivre mes dernières heures ici ?"

Merci d'avoir lu,
Cordialement TitiRomain

Répondre

Vous devez être connecté pour poster.